..Janet
..Alexander..Bowlby..Cannon.......Kandel......Edelman..JamesClérambault.....Freud....Lacan...Lebovici....Klein...Jung...Bion
      

Le site des recherches fondées sur les pratiques psychothérapiques

Éditorial Études
Mai 2016. À propos de quelques commentaires récurrents concernant la méthodologie des protocoles de cas individuels (single-case designs). Jean-Michel THURIN. Naudet, F., Falissard, B., Boussageon, R., & Healy, D. (2015). L’Evidence-Based Medicine a-t-elle laissé le charlatanisme derrière elle ?
Le Réseau de Recherches Fondées sur les Pratiques Psychothérapiques travaille à partir de protocoles de cas individuels. Ce choix permet une véritable participation des cliniciens à la recherche et aussi - ce qui est essentiel - une approche fine de chaque cas. Cette situation introduit la possibilité de prendre en compte - et même de comprendre - l'effet potentiel de certaines particularités individuelles et de contexte sur le fonctionnement et les résultats de l'action thérapeutique.

Dans une recherche reposant sur un protocole de comparaison inter-groupes, l'un avec traitement et l'autre sans ou situé comme traitement comparatif, ces particularités restent ignorées. Le "sujet moyen" prend la place du sujet individuel. C'est le prix à payer pour assurer la preuve de l'efficacité "moyenne" d'une intervention psychothérapique, voire d'une thérapie. Différentes recherches ont montré que le clinicien attentif et expérimenté ajuste au mieux ses interventions à son patient.

Cette réalité n'est pas toujours prise en compte. Les études de cas individuels, même très systématisées et regroupées, continuent à faire l'objet de critiques qui réduisent leur portée de généralisation et donc leur véritable prise en compte dans les recommandations de pratique clinique. Il y a là un paradoxe qui peut s'expliquer par une connaissances partielle des limites - et des possibilités - des études systématisées de cas individuels.
....
La Médecine basée sur des Données Probantes (EBM) est généralement considérée comme le paradigme le plus complet dans la pratique de la médecine clinique. Son application devrait empêcher toutes sortes de charlatanismes. Les réformateurs thérapeutiques de la seconde moitié du XXe siècle ont convaincu la communauté médicale que l'essai contrôlé randomisé en double aveugle (RCT) versus placebo est l'étalon-or en recherche clinique pour établir la preuve de l'utilité du traitement. Néanmoins, ce paradigme ne tient pas compte de l'importance des effets non spécifiques dans le processus de guérison et peut générer de fausses déclarations. En outre, en raison de limites méthodologiques, les ECRs, tels qu'ils sont utilisés dans la pratique, peuvent donner lieu à de nouvelles formes de charlatanisme par la promotion de médicaments qui ne sont pas utiles pour les patients qui les reçoivent, ou sont tellement chers que leur valeur est ouverte à la critique. Ceci est précisément le cas lorsque les résultats de substitution, avec signification clinique douteuse, sont utilisés. Ceux-ci peuvent détourner l'attention des résultats cliniquement pertinents, tels que les questions de sécurité qui sont probablement le coeur de l'évaluation du traitement. Les frontières entre le charlatanisme et l'EBM auxquelles les cliniciens sont confrontés ne sont pas aussi tranchées. Il y a une nécessité pour les médecins de reconnaître leur part dans le charlatanisme et d'être continuellement conscient des écueils possibles de leur pratique thérapeutique.. ...
Suite Suite
Brèves : Qu’est-ce qu’une formulation de cas et comment devient-elle une donnée probante ? - Acces Point sur
Améliorer la qualité des interventions psychosociales pour les troubles mentaux et les toxicomanies.
 Pragmatic Case Studies in Psychotherapy: 2013 ; 9 (4) : Augmenter le rigueur des éléments de preuve de l’étude de cas dans la recherche en thérapie » (voir présentation dans les brèves). - Acces

Recherche Qualitative : Quatre axes de la recherche qualitative en psychothérapie - Acces

Ouvrages de Freud : Présentation des textes de Freud et leur accès en ligne - Acces - Base rêves et sommeil

Données probantes et interventions complexes

Une nouvelle orientation de la recherche sur les interventions psychosociales (qui incluent les psychothérapies) se dessine aux EUs. Elle s’écarte des Essais Contrôles Randomisés réalisés à partir de la classification du DSM qui constituaient l’axe méthodologique dominant depuis 30 ans. Est-ce une ouverture sur une recherche qui prend en compte la complexité et les spécificités de la personne ou une fermeture sur une orientation quasi exclusivement biologique au sens réduit du terme ?
La question est posée par cet article paru dans le JAMA du 22/29 septembre 2015 …
Suite
 

Animateurs du site
Rechercher sur le site
Comment utiliser le site ?
Presentation
S'inscrire