..Janet
..Alexander..Bowlby..Cannon.......Kandel......Edelman..JamesClérambault.....Freud....Lacan...Lebovici....Klein...Jung...Bion
      

Le site des recherches fondées sur les pratiques psychothérapiques

Éditorial Études
Octobre 2017.
À la poursuite de la vérité, B. Wampold et 10 chercheurs réalisent un examen critique méta-analyses de la thérapie cognitivo-comportementale. Jean-Michel Thurin
Wampold BE, Flückiger C, Del Re AC, Yulish NE, Frost ND, Pace BT, Goldberg SB, Miller SD, Baardseth TP, Laska KM, Hilsenroth MJ. À la poursuite de la vérité. Un examen critique des méta-analyses de la thérapie cognitivo-comportementale
Du 20 au 22 septembre, s'est tenue à Oxford la quatrième conférence des sections UK- européennes de la Society for Psychotherapy Research (SPR). Bruce Wampold en a fait la conférence d'ouverture et la conclusion. La conférence d’ouverture a porté sur les facteurs qui interviennent dans les résultats de la psychothérapie, à partir des nombreuses études qui ont porté sur cette question autour des études de résultats. Les principaux éléments de cette conférence sont que c'est l'interaction sociale qui se produit dans la relation psychothérapique qui est le principal moteur et la cause de ses effets1. Dans sa conclusion, Wampold a insisté sur la dimension individuellement ajustée de chaque thérapie et la responsabilité qui revient au psychothérapeute quand un patient vient le consulter à la suite de la catastrophe individuelle qu'il a vécue. Le thérapeute prend en charge "un patient à la fois" et l'attention qu'il lui porte est l'aspect le plus essentiel.
La conférence d'Oxford s'est terminée sur le rappel de l'orientation majeure qui est - devrait être - celle de la recherche actuelle en psychothérapie : "Comprendre Pourquoi, Comment et dans quelles Conditions une psychothérapie produit des effets". …
.Objectif: Trois méta-analyses récentes ont déclaré, bien qu'avec certaines réserves, que les traitements cognitivo-comportementaux (CBT) sont supérieurs aux autres psychothérapies, en général ou pour des troubles spécifiques (par exemple, la phobie sociale).
Méthode: Le but du présent article était d'examiner quatre problèmes dans la méta-analyse qui atténuent les prétentions de la supériorité de la TCC: (a) taille d'effet, puissance et signification statistique, (b) accent placé sur les symptômes spécifiques aux troubles et ignorant d'autres indicateurs importants de fonctionnement psychologique, (c) problèmes inhérents à la classification des traitements dispensés dans des études primaires en classes de traitements, et (d) inclusion d'essais problématiques, qui biaisent les résultats et exclusion des essais qui ne parviennent pas à trouver des différences entre les traitements.
Résultats: lorsque ces questions sont examinées, les effets démontrant la supériorité de la TCC sont faibles, non significatifs pour la plupart, limités aux symptômes cibles, ou sont attribuables à des études primaires biaisées. Conclusion: La preuve méta-analytique de la supériorité de la TCC dans les trois méta-analyses est inexistante ou faible.
Suite Suite
Brèves : Is Cognitive Behavioral Therapy the Gold Standard for Psychotherapy? The Need for Plurality in Treatment and Research. Falk Leichsenring, DSc; Christiane Steinert, PhD - Acces

Données probantes et interventions complexes

Point sur
 Améliorer la qualité des interventions psychosociales pour les troubles mentaux et les toxicomanies.
Pragmatic Case Studies in Psychotherapy: 2013 ; 9 (4) : Augmenter le rigueur des éléments de preuve de l’étude de cas dans la recherche en thérapie » (voir présentation dans les brèves). - Acces

Recherche Qualitative : Quatre axes de la recherche qualitative en psychothérapie - Acces

Ouvrages de Freud : Présentation des textes de Freud et leur accès en ligne - Acces - Base rêves et sommeil

Une nouvelle orientation de la recherche sur les interventions psychosociales (qui incluent les psychothérapies) se dessine aux EUs. Elle s’écarte des Essais Contrôles Randomisés réalisés à partir de la classification du DSM qui constituaient l’axe méthodologique dominant depuis 30 ans. Est-ce une ouverture sur une recherche qui prend en compte la complexité et les spécificités de la personne ou une fermeture sur une orientation quasi exclusivement biologique au sens réduit du terme ?
La question est posée par cet article paru dans le JAMA du 22/29 septembre 2015 …
Suite
 

Animateurs du site
Rechercher sur le site
Comment utiliser le site ?
Presentation
S'inscrire